Matériel du cheval

Le matériel d’équitation est nécessaire lorsque vous acheter un cheval, aussi bien pour la monte que l’écurie.

Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter le matériel d’équitation avant d’avoir acheté votre cheval, mais il est plus judicieux d’attendre son acquisition afin d’adapter l’équipement (enrênements, selle…) à sa morphologie.

La selle :

Une multitude de types de selle de cheval existent : du synthétique jusqu’au cuir. Cette différence se justifie sur la qualité (il y a une grande différence de prix).

matériel d'équitation

le tapis de selle et l’amortisseur :

Concernant le tapis de selle, choisissez le en fonction de vos goûts ! Il en existe d’ailleurs pour la pratique du dressage.

L’amortisseur n’est quant à lui pas obligatoire, il est tout de même conseillé d’en équiper un. Surtout si vous vous exercez au saut d’obstacles.

Le filet, le mors et les enrênements :

La cavité buccale d’un cheval varie, c’est pourquoi il est très important de choisir un bon mors. Si possible, n’hésitez pas à demander à votre ancien propriétaire le mors que votre cheval avait.

Il en va de même pour les enrênements (qui sont facultatifs). Un large panel existe : martingale, rênes allemandes… Il n’est d’ailleurs pas obligatoire de les équiper à toutes les séances. De nombreux chevaux n’ont pas le besoin d’être équipé d’enrênements car ils sont habitués à travailler sur la main.

Les protections :

Afin de protéger au maximum les membres de votre cheval, divers protections existent : Protège-boulets, bandes de travail, guêtres, etc… Il est vivement conseillé de s’en équiper lors de compétitions.

Il peut arriver qu’un cheval ait la trace des postérieurs qui dépasse celle des antérieurs ayant pour incidence le fait de se « marcher dessus ». La solution est le port de cloches !

Le licol et la longe :

Il est indispensable d’en acquérir.

La couverture :

Lors des saisons hivernales, il est important que le cheval ait une couverture pour ne pas avoir froid et attraper d’éventuelles maladies. Surtout sur un cheval tondu. Une couverture imperméable est nécessaire pour un cheval au pré. Cela lui permet d’être protéger contre la pluie.

Durant l’été, des chemises séchantes existent (appelés aussi « nids d’abeille ») qui permettent de protéger le cheval du vent. En effet, le cheval risque de transpirer après avoir travaillé ou si vous l’avez douché en son intégralité.

Le couvre-rein :

Elle est utilisée pendant la monte, lorsque le cheval travail. Il y en a des imperméables, des polaires et même une combinaison des deux réunis soit : imperméables et polaires.

Les soins :

Que votre cheval ait des blessures assez superficielles ou non, de nombreux produits existent : coton / compresses, cicatrisants, désinfectants, betadine…

L’émouchine permet de protéger votre cheval contre les mouches et autres insectes lors de l’été. Vous pouvez par ailleurs trouver des recettes pour vous en fabriquer.

Le pansage :

Vous pouvez prendre une brosse douche / américaine, une étrille, un cure-pieds, graisse pour sabots…

Le matériel de longe :

Si vous tenez à travailler votre cheval à la longe, vous pourriez avoir besoin d’un surfaix si votre cheval nécessite un enrênement, un bridon, une grande longe, ainsi qu’une chambrière.

La graisse pour cuir :

Graissez assez régulièrement votre matériel en cuir (si vous en avez) afin qu’il ne durcisse pas.

Vous souhaitez acheter du matériel d’équitation ? Rendez-vous dans l’annuaire !

 

Les commentaires sont fermés.